top of page

Songhaï, la ferme agricole bio au Bénin qui réutilise tous ses déchets.


© Marie Fontaine - www.greenisyou.com

Le centre Songhaï se trouve au cœur de Porto Novo, la capitale du Bénin et tire son nom d'un empire qui s’étendait du Sénégal à la boucle du Niger du XVe au XVIe siècle.


Il s'agit d'une ferme agroécologique autonome devenue une référence et désignée "centre d'excellence pour l'agriculture" par l'ONU en 2008.

L'agroécologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s'appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes.


Créé en 1980 par le Père Godfrey Nzamujo, un américain d’origine nigériane, le centre s'étend aujourd'hui sur 24 hectares, fonctionne en totale autonomie et emploie plusieurs centaines de salariés.


La ferme Songhaï
La ferme Songhaï

Ici rien ne se perd, tout se transforme : les déjections des activités piscicoles, d’élevage de bovins ou de volailles sont récupérées et transformées en gaz ou en engrais pour les cultures.

Le Biogaz ainsi produit par la ferme de Songhaï est ensuite utilisé pour le centre et également pour les besoins énergétiques des villages alentours.





Godfrey Nzamujo recycle également dans sa propre fonderie tout le métal de sa ferme, pour produire des pièces de rechange pour ses machines.


Contrairement aux cultures extensives, Songhaï privilégie les petites parcelles et une rotation constante des plantations. L’entretien des cultures se fait essentiellement à la main.


Dans les années 1990, cinq fermes ont été implantées au bénin et à partir des années 2000, une dizaine ont vu le jour au Nigéria, Libéria et Sierra-Léone.

Ce modèle de ferme étant très rentable, Godfrey Nzamujo a décidé de l'industrialiser.

Produisant déjà des fruits, il s'est lancé dans la fabrication de jus. Pour cela, il s'est équipé d'une ligne d'embouteillage d'une capacité horaire de 1000 bouteilles.

Le centre possède sa propre usine de recyclage de plastique et ainsi fabrique les bouteilles et bouchons sur place à partir des déchets plastiques de la ferme.


Les différentes zones de transformation permettent ainsi de produire et de commercialiser des jus de fruits, des pâtisseries, du riz, de l’huile de palme ou encore du savon.

On y trouve également de l'artemisia dont la tisane lutte contre le paludisme, des tubercules d’ignames qui pèsent jusqu'à 15 kilos ou encore des poissons pesant de 10 à 14 kilos !



Vente des produits de la ferme Songhaï.
Vente des produits de la ferme Songhaï.

Pour promouvoir son modèle, il ouvre ses portes au public : Songhaï reçoit chaque année plus de 20 000 visiteurs !

Godfrey Nzamujo tient à la transmission de son savoir et a ainsi ouvert la "Songhaï Leadership Academy" ayant pour objectif de former des milliers de jeunes entrepreneurs agricoles venant du monde entier.



 Jeunes entrepreneurs agricoles en formation à la ferme Songhaï.
Jeunes entrepreneurs agricoles en formation à la ferme Songhaï.


Les fermes Songhaï offrent un modèle de développement autonome et rentable, grâce à une utilisation intelligente des ressources.


En 2023, le centre Songhaï va fonctionner de façon autonome, grâce à l'énergie renouvelable. Plusieurs bâtiments du site sont déjà recouverts de panneaux solaires.



Bâtiment recouvert de panneaux solaires.
Bâtiment recouvert de panneaux solaires.


Son créateur projette de s'implanter dans une dizaine d'autres pays du continent Africain.


コメント


bottom of page