top of page

"Liquid 3" à Belgrade, une solution pour lutter contre les émissions de CO2.


© Marie Fontaine - www.greenisyou.com

Les émissions de CO2 contribuent au réchauffement climatique et à la dégradation de l'environnement. Face à ce défi, les gouvernements, les entreprises et les chercheurs du monde entier travaillent sur des solutions pour réduire notre empreinte carbone.

L'installation "Liquid 3" est une structure innovante conçue par un groupe de chercheurs et d'ingénieurs serbes.


Il s’agit du premier photo-bioréacteur urbain qui utilise des microalgues pour capturer le dioxyde de carbone (CO2) et produire de l’oxygène pur par photosynthèse ainsi que de la biomasse.

L'installation est située dans le centre-ville de Belgrade et a été conçue pour s'intégrer harmonieusement dans le paysage urbain.


À l'intérieur du réservoir, les microalgues sont cultivées dans 600 litres d'eau.



Les appareils sont alimentés par l'énergie solaire, avec des panneaux sur le dessus pour capter la lumière et la transformer en électricité.


L'éclairage intégré permet aux microalgues de photosynthétiser toute l'année.


Ils sont également construits pour servir de bancs de ville, tout en fournissant une prise de courant pour charger les téléphones mobiles.



Le "Liquid 3" fonctionne grâce à un processus appelé capture et stockage du carbone (CSC). Le CO2 est récupéré grâce à un réseau de capteurs et de filtres situés dans la structure de l'arbre.



Une fois le CO2 capturé, il est acheminé vers une unité de conversion située à la base de l'arbre. Cette unité utilise un procédé chimique innovant pour transformer le CO2 en un liquide inoffensif et plus facile à manipuler. Le procédé implique généralement l'utilisation de catalyseurs pour accélérer la réaction chimique et réduire la quantité d'énergie nécessaire pour convertir le CO2.


Ce liquide est ensuite stocké dans des réservoirs souterrains où il peut être réutilisé pour diverses applications, telles que la production d'énergie ou la fabrication de matériaux de construction.


L'installation "Liquid 3" a eu un impact significatif sur la qualité de l'air à Belgrade. Depuis son installation, les niveaux de CO2 dans l'atmosphère ont diminué de manière notable, contribuant ainsi à l'amélioration de la qualité de l'air pour les habitants de la ville.


Face au succès de l'installation "Liquid 3" à Belgrade, les concepteurs de l'arbre envisagent désormais de déployer cette technologie dans d'autres villes du monde. Les discussions sont en cours pour en installer dans plusieurs grandes villes, notamment Paris, Londres et New York. L'objectif est de créer une série d'installations qui contribueront à la réduction des émissions de CO2 à l'échelle mondiale.




Comments


bottom of page