La Grande Barrière de Corail connaît actuellement son sixième épisode de blanchiment.


© Marie Fontaine - www.greenisyou.com

🪸 Selon de récentes observations aériennes, La Grande Barrière de Corail, au large des côtes australiennes connaît son sixième épisode de blanchiment en seulement 25 ans.


📑 En 2020, une étude de l’ARC Centre of Excellence for Coral Reef Studies en Australie montrait que la Grande Barrière de Corail avait perdu la moitié de son corail en presque trente ans.


🥵 La raison en est connue depuis longtemps : le changement climatique entraîne une augmentation de la température des océans.


🔎 Comme expliqué dans une mise à jour du 25 mars 2022 sur la plateforme de la Great Barrier Reef Marine Park Authority (gbrmarinepark), les scientifiques ont fait de nouvelles observations le long des 2 300 kilomètres de la Grande Barrière de Corail.

Ils ont alors affirmé que 60% de la surface du récif était en proie à un blanchiment sévère.


🌦 Selon les responsables de l`étude, ce blanchissement a été le premier à se produire dans une année dite de"La Niña", terme associé à un phénomène climatique, notamment des températures de l'eau anormalement basses. En d'autres termes, les événements antérieurs associés à des températures exceptionnellement chaudes ont rendu les récifs coralliens plus vulnérables aux nouveaux facteurs de stress environnementaux.


🐠 Gardons à l'esprit que pas moins du quart des formes de vie marine doivent leur existence, totalement ou en partie, aux récifs coralliens.


🎣 La survie de nombreux humains est également menacée, car les récifs coralliens représentent un écosystème qui alimente les réservoirs de pêche.

🪸 De plus, les récifs coralliens protègent les côtes, notamment contre les tempêtes.